27 Jan 2020
Une année pour éveiller nos consciences en toute responsabilité

En ces premières jours de la nouvelle décennie qui s’amorce, observer ce qui se passe dans le monde - prémices d’une nouvelle guerre mondiale dans le conflit Iran / US, incendies sans précédent en Australie, la biodiversité qui se dégrade dangereusement ce qui menace les équilibres naturels de notre planète, et plus proche de chez nous, des conflits sociaux de plus en plus clivés et violents - peut se révéler anxiogène.

Face à cela, en tant que thérapeute, je pourrais uniquement me concentrer sur l’accompagnement individuel ou collectif de mes patients ou stagiaires et me dire que ce travail suffirait pour calmer l’anxiété de chacun. Mais je ne le peux pas, et je ne le crois pas possible tant la société s’invite dans mon cabinet (par mes patients comme par moi, dans la relation patient-thérapeute) et dans mes actions en dehors.

 

Transformation personnelle et sociétale

Pour avoir agi dans le champ politique, et agissant aujourd’hui plus sur le champ de l’accompagnement du personnel, de l’intime, j’ai la conviction que l’espoir passe par de plus en plus d’interactions entre la transformation personnelle et la transformation sociétale. L'une ne va pas sans l'autre...

Cela nécessite un éveil des consciences, notamment de ceux qui gouvernent ce monde (politique et économique). Collectivement, nous devons prendre conscience des êtres que nous sommes, de notre humanité, de la planète sur laquelle nous vivons et ses limites en ressources, prendre enfin conscience de la nécessité du partage des richesses pour permettre à chacun d’avoir une place digne dans cette société.

 

À l'écoute de ceux qui souffrent

C’est donc en "pleine conscience" du monde tel qu'il est, que je démarre cette année, cette décennie. C’est ce qui va teinter encore plus mes choix d’activités et d’engagements, humblement, là où je suis, là où j’agis. Concrètement, c’est ce qui a motivé mon engagement dans l’association AlterSoin 44 qui permet l’accès à des soins complémentaires (thérapies relationnelles et psychocoporelles, médecines douces…) à des personnes qui n'en ont pas les moyens financiers (pour en savoir plus, retrouvez l’interview de Malika Darmoungar, directrice d'AlterSoin 44).

J'interviens également de plus en plus auprès d’éducateurs spécialisés et des professionnels de la protection de l’enfance, en analyse de leur pratique professionnelle. 

Mais c'est aussi cette "pleine conscience", pleine présence qui me guident dans le développement du Jeu du RoiReine dans les entreprises, institutions et collectivités auprès de dirigeants et cadres de ces organisations. J'aspire à les accompagner vers un leadership éclairé, plus responsable et humain dans un réel éveil de conscience. 

 

Et puisqu'il n'est pas trop tard pour les vœux, je vous souhaite à tous une année (et même une décennie !) d’épanouissement et de réalisation personnelle là où vous êtes, tel que vous êtes.

Si vous l'acceptez, ce site utilisera des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.