05 Déc 2017
Ré-enchanter

C’est le mot qui s'impose à moi en cette fin d'année 2017. Ré-enchanter.

Ré-enchanter, qui renvoie à la spontanéité, à l’émerveillement de l’enfant, à l’essentiel en chacun d’entre nous, qui nous donne à ressentir du plaisir et de la joie. Une spontanéité qui ne passe pas seulement par la tête mais aussi par le corps, le cœur et les émotions. Cet équilibre, cet alignement, je les ressens dans ce qui m’anime dans mon métier de psychothérapeute et d’accompagnateur du changement.

Se (ré) approprier son pouvoir d’action, un pouvoir personnel, intérieur, c’est ce qui guide l’accompagnement des personnes qui viennent dans mon cabinet et ce, dans tous les domaines de leur vie. Cela guide également l'accompagnement des collectifs qui viennent vivre un Jeu du Roi et de la Reine.

Je suis intimement convaincu que réenchanter le pouvoir d’agir que nous avons tous en nous peut avoir une influence, considérable et profonde, sur "l’être ensemble sociétal".

« Je suis parce que nous sommes » est une citation de Nelson Mandela qui s’inspirait d’un proverbe Zoulou, « Ubuntu »… La société d’aujourd’hui fonctionne dans le « Je-Vous » qui s’illustre par des oppositions stériles, voire violentes, souvent mues par la recherche de reconnaissance et de domination. Au contraire, le « Je-Nous » est inclusif. Je peux me différencier, faire reconnaître ma singularité sans m’opposer et me confronter. Je peux appartenir à un collectif, quel qu’il soit, et toujours être reconnu dans ma différence. Un « royaume » qui fonctionne ainsi respecte chacun, s’appuie sur une valeur qui m’apparaît essentielle, la congruence.

Vous trouverez dans cette première newsletter le programme des stages 2018 – au moins pour prendre date, et pourquoi pas pour s'inscrire, il n'est pas trop tôt ! – et quelques éléments sur mes projets à venir, et notamment celui de création d'un lieu collectif d’accompagnement à Nantes

Dans tous ces projets comme dans mon métier, je me sens un « ré-enchanteur » :

… qui reconnaît que le monde est en transition et aspire à y contribuer positivement…

… qui est conscient de la nécessité d’une transformation intérieure…

… qui adopte un comportement qui vise à réconcilier l’écologie homme-nature…

… qui considère la relation humaine comme la source la plus précieuse de l’entreprise, et intègre la bienveillance, la douceur et le respect dans ses choix…

… qui laisse une place au rêve, à l’émerveillement, à la poésie et considère l’utopie comme une source d’inspiration…

Et vous ?

Jean-Philippe Magnen